Accueil » Communiqués de presse » CANARIE entend l’appel de la collectivité et prête main-forte à Données de recherche Canada

Nouvelles

CANARIE entend l’appel de la collectivité et prête main-forte à Données de recherche Canada

Posted
on 26 May, 2014

CANARIE, un des piliers de l’infrastructure numérique qui sous-tend la recherche, l’éducation et l’innovation au Canada, a annoncé aujourd’hui qu’il soutiendrait financièrement les activités permanentes de Données de recherche Canada (DRC) jusqu’à la fin de son mandat, c’est-à-dire le 31 mars 2015.


Données de recherche Canada (DRC) est un regroupement qui vise la résolution des problèmes liés à la gestion et à la préservation des données au pays par la collaboration. Ce groupe multisectoriel, composé d’universités, d’instituts, de bibliothèques, d’organismes subventionnaires et de chercheurs, en est venu à la conclusion qu’il est urgent de s’attaquer aux problèmes canadiens de gestion des données sous un angle national. DRC a aussi noué des liens avec les groupes internationaux qui élaborent des normes mondiales en gestion des données.

Les activités courantes de DRC épousent étroitement le souhait, émis par les intervenants, que la gestion des données de recherche fasse l’objet d’une approche coordonnée, misant sur la collaboration. De son côté, le gouvernement a manifesté l’intention de faire en sorte que les utilisateurs des secteurs tant public que privé puissent consulter plus facilement les données de recherche, y compris celles qui émanent du gouvernement. Le plan Canada numérique 150, dévoilé par le ministre de l’Industrie James Moore en avril, prévoit notamment le développement de Sciences ouvertes, programme qui facilitera la libre consultation des publications et des données issues des recherches financées par l’État. Canada numérique 150 confirmait aussi la volonté du gouvernement fédéral au sujet des Données ouvertes, à savoir la présentation des données gouvernementales dans un format aisément accessible.

Données de recherches Canada a vu le jour au début de 2012, dans la foulée des recommandations du Sommet canadien sur les données de recherche. À l’époque, les participants du Sommet avaient souligné qu’on avait besoin d’un organisme pour structurer et coordonner les activités des intervenants. Depuis sa fondation, DRC bénéficiait du soutien de Gestion du savoir CNRC, de l’Association des bibliothèques de recherche du Canada et de CANARIE. Afin de mieux orchestrer et promouvoir la gestion des données de recherche, DRC doit cependant accentuer ses activités. L’aide que CANARIE dispensera à l’organisme en 2014-2015 lui permettra de faire précisément cela.

Données de recherche Canada diffusera bientôt un glossaire qui engendrera une plus grande compréhension mutuelle au sein des nombreuses personnes et organisations qui interviennent dans la gestion des données de recherche. DRC orchestre aussi un projet pilote fédéré dans le cadre duquel

plusieurs organisations se regrouperont afin de répondre aux attentes des chercheurs en matière de gestion des données. Par le biais de ses comités, DRC participe activement à des études et formule des recommandations se rapportant aux politiques, à l’infrastructure, aux normes et aux besoins de formation, en vue de mieux étayer la gestion des données de recherche. Au niveau international, DRC concourt aux efforts de la Research Data Alliance – s’associant à des organismes similaires du monde entier pour parvenir à une meilleure gestion et interopérabilité des données de recherche.

« CANARIE a entendu l’appel de la collectivité et fera ce qu’il peut pour que le dossier avance », a affirmé Jim Ghadbane, président et chef de direction de CANARIE. « Données de recherche Canada occupe une situation unique, car l’organisme rassemble les intervenants et coordonne des activités stratégiques, ce qui est vital si l’on veut que le Canada profite pleinement de l’utilisation et de la réutilisation du savoir engrangé par les chercheurs et les innovateurs du pays. »

Ted Hewitt, vice-président exécutif du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada a déclaré pour sa part :

« L’exploration des données aux fins de recherche a changé la nature même de la recherche universitaire, dans maintes disciplines, et ouvre de nouvelles pistes d’une richesse incroyable, surtout dans les domaines des sciences sociales et des lettres. L’aide que CANARIE procure à Données de recherche Canada est un pas important vers l’avènement d’une infrastructure numérique plus stratégique et mieux coordonnée qui répondra aux besoins grandissants en gestion des données. Ce faisant, on sécurisera le futur avantage du Canada dans le secteur de la recherche, ce qui s’avérera essentiel pour que l’économie du pays continue de prospérer. »

 

« Données de recherche Canada est heureux du soutien de CANARIE et de la confiance que lui témoigne l’organisme en s’engageant à appuyer ses activités durant l’année qui vient », s’est félicité Walter Stewart, coordonnateur de DRC. « CANARIE a depuis longtemps pour réputation d’alimenter l’innovation au Canada. DRC considère que c’est un honneur que de pouvoir bénéficier du leadership de CANARIE. »

Renseignements

Ela Ienzi
Gestionnaire des communications
CANARIE
(613) 943-5432
ela.ienzi@canarie.ca

À PROPOS DE CANARIE Inc.

CANARIE Inc. conçoit et déploie l’infrastructure numérique des milieux canadiens de la recherche, de l’éducation et de l’innovation, et en pilote l’adoption. Grâce à CANARIE, le Canada demeure à la fine pointe de la recherche et de l’innovation dans le numérique, ce qui garantit la vigueur de son économie numérique.

CANARIE plonge ses racines dans les réseaux de pointe et l’organisme continue de voir à l’évolution du réseau national ultrarapide qui autorise les travaux de recherche très pointus faisant un usage massif des données ainsi que les méga projets en science poursuivis au Canada et ailleurs dans le monde. Un million de chercheurs, de scientifiques et d’étudiants dans plus de 1 100 institutions canadiennes incluant des universités, des collèges, des instituts de recherche, des hôpitaux et des laboratoires gouvernementaux ont accès au réseau CANARIE.

CANARIE veille aussi au développement de logiciels de recherche avec lesquels les scientifiques accèdent plus vite et plus facilement aux données expérimentales, à leurs instruments et à leurs homologues. Enfin, CANARIE dispense des services d’infonuagique aux chefs des entreprises de haute technologie du Canada pour les aider à raccourcir le développement de leurs produits et ainsi devancer leurs concurrents sur le marché.

Ensemble, CANARIE et ses douze réseaux provinciaux et territoriaux partenaires forment le Réseau national de recherche et d’éducation (RNRE) du Canada. Grâce à cette puissante infrastructure numérique, les Canadiens disposent d’une connexion leur donnant accès aux données, aux outils, aux collègues et aux salles de classe partout au Canada et ailleurs dans le monde, ce qui alimente l’innovation dans l’économie numérique contemporaine.

Fondé en 1993, CANARIE est une société sans but lucratif dont les programmes et les activités bénéficient
d’une importante aide financière du gouvernement du Canada.