Accueil » Communiqués de presse » CANARIE et ses partenaires font front commun pour s’assurer que les entreprises canadiennes reçoivent leur part des cinq mille milliards de dollars du marché des technologies de l’information

CANARIE et ses partenaires font front commun pour s’assurer que les entreprises canadiennes reçoivent leur part des cinq mille milliards de dollars du marché des technologies de l’information

Posted
on 6 November, 2014

CANARIE, un des piliers de l’infrastructure numérique qui sous-tend la recherche, l’éducation et l’innovation au Canada, a annoncé aujourd’hui qu’il s’associera aux chefs de file de l’industrie des télécommunications pour alimenter l’excellence canadienne dans les technologies réseau de la prochaine génération.


Le Centre of Excellence in Next Generation Networks (CENGN) a été officiellement inauguré aujourd’hui, à Ottawa. Ce nouveau centre d’excellence réunit tous les maillons de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie – les grandes multinationales, une pléthore de petites et moyennes entreprises (PME), de jeunes entreprises de haute technologie, des fournisseurs de services, des chercheurs et des universitaires – afin de créer une toile d’organisations tendant vers un même but : commercialiser les nouvelles technologies en réseautique et en communications.

La plateforme multi-fournisseurs unique du CENGN permettra le développement de solutions réseau intelligentes réalisées par logiciel. Ces solutions répondront à la demande grandissante de contenu sur de multiples plateformes, exploiteront efficacement les applications d’infonuagique et prépareront le terrain à l’« Internet des choses » qui connectera entre eux d’innombrables appareils « intelligents » et révolutionnera la façon dont fonctionne le commun des mortels. Aux entreprises qui s’associent à lui, le CENGN proposera des installations d’essai, un soutien commercial, de l’encadrement et de l’aide en recherche de financement.

« CANARIE procure l’infrastructure réseau indispensable qui relie les partenaires du CENGN et leur permet de collaborer de façon fructueuse », a déclaré Peter Wilenius, vice-président au développement commercial chez CANARIE. « CANARIE est heureux d’appuyer cette initiative qui vise à créer un foyer de collaboration pour le développement et la commercialisation des nouvelles technologies avec lesquelles le Canada maintiendra son leadership au sein de l’industrie mondiale des TIC. »

« L’enjeu est énorme », a affirmé Ritch Dusome, directeur exécutif du CENGN. « Le CENGN fera en sorte que les entreprises canadiennes profitent du marché mondial de cinq mille milliards de dollars des technologies de l’information. Les entreprises qui sont ses partenaires—à tous les niveaux— seront plus avantagées sur le marché, car la recherche s’en trouvera accélérée et mettre au point de nouveaux produits exigera moins de temps et d’argent. »

Selon M. Dusome, le CENGN encouragera la « co-ompétition » entre les organisations membres qui, ensemble, poursuivent 90 pour cent de la R-D sur les télécommunications au pays.

En plus de son siège, situé dans le parc scientifique de Kanata, banlieue ouest d’Ottawa, le CENGN comptera des bureaux auxiliaires partout au Canada. Grâce à son partenariat avec CANARIE, il permettra à ses partenaires de se connecter aux chercheurs du pays entier. Il reliera aussi les centres d’innovation régionaux afin que les entreprises qui démarrent reçoivent l’aide dont elles ont besoin pour s’épanouir.

« Le partenariat du CENGN instaure les conditions uniques et une installation sans équivalent pour donner naissance à de nouvelles technologies, de nouveaux services, de nouvelles compétences, de nouvelles entreprises, de nouveaux emplois et de nouveaux investissements internationaux », d’ajouter M. Dusome.

En août dernier, le ministre d’État aux Sciences et à la Technologie Ed Holder annonçait que le CENGN recevrait 11,7 millions de dollars en cinq ans par le truchement du programme fédéral des centres d’excellence en commercialisation et en recherche (CECR).

« Notre gouvernement s’est engagé à soutenir la recherche de calibre mondial tout en créant des emplois et en veillant à la prospérité à long terme des Canadiens », avait déclaré le ministre.

« Il faut collaborer pour innover. C’est pourquoi notre gouvernement continue d’investir dans des initiatives comme les CECR qui rapprochent les spécialistes en recherche des entreprises pour garantir une exploitation commerciale plus rapide des innovations. »

Renseignements

Ela Ienzi
Gestionnaire des communications
CANARIE
(613) 943-5432
ela.ienzi@canarie.ca