Accueil » Communiqués de presse » Le gouverneur général David Johnston participe à une démonstration de la plateforme Science Studio financée par CANARIE au Brésil

Le gouverneur général David Johnston participe à une démonstration de la plateforme Science Studio financée par CANARIE au Brésil

Posted
on 27 April, 2012

La plateforme canadienne de gestion à distance des expériences favorise les projets évolués de coopération scientifique dans le monde


[Ottawa (Ontario) | le 27 avril 2012] CANARIE, le réseau évolué de recherche et d’innovation du Canada, a annoncé aujourd’hui que le gouverneur général du Canada, Son Excellence le très honorable David Johnston, participera à une démonstration de Science Studio, la plateforme de gestion à distance des expériences financée par CANARIE. Le gouverneur général pilote la délégation canadienne de recteurs d’université qui s’est donnée pour mission de prouver au Brésil que les universités canadiennes figurent parmi les meilleures de la planète et de resserrer les liens avec cette puissance économique grandissante.

ACTUALITÉ

Le gouverneur général et sa délégation (qui compte des journalistes), accompagnés par le recteur de l’Université de la Saskatchewan Peter MacKinnon, se rendront au Laboratorio Nacional de Luz Sincrotron le 28 avril pour une visite et la démonstration. Les délégués verront comment le logiciel Science Studio permet de commander à distance la source de faisceau VESPERS du Centre canadien de rayonnement synchrotron (CCRS) et une deuxième source de faisceau, au Brésil.

Science Studio est une application Web financée par CANARIE avec laquelle les scientifiques peuvent diriger à distance les expériences qu’ils effectuent au CCRS sur les faisceaux de rayons X ou utiliser le microscope électronique de l’Université Western Ontario via le réseau ultra rapide de CANARIE. Peu importe l’endroit où ils se trouvent, les chercheurs accèdent à un site Web au moment qui leur convient pour entreprendre des expériences et en recueillir les résultats en temps réel. Le synchrotron brésilien compte adopter la plateforme Science Studio en raison des économies de temps et d’argent qu’autorise cet outil d’avant-garde.

CITATIONS

« CANARIE n’est pas qu’un réseau ultra rapide, une infrastructure numérique indispensable à la recherche. L’organisme finance aussi la création d’outils de recherche à la fine pointe de la technologie, employés et louangés partout sur le globe », a expliqué Jim Roche, président et chef de direction de CANARIE. « Outre Science Studio, ces outils comprennent CBRAIN, une plateforme Web qui rassemble des images de l’encéphale et facilite des recherches pointues sur le développement et les maladies du cerveau. CBRAIN est un élément crucial de outGRID, réseau mondial de plateformes scientifiques que finance en partie l’Union européenne. »

« Science Studio appuie la recherche dans divers domaines, par exemple élucider comment les modifications à un gène baptisé BRCA1 entraînent le cancer du sein », a déclaré Michael Bauer, professeur à l’Université Western Ontario et chercheur à la tête du projet Science Studio. « Les utilisateurs peuvent partager les résultats des expériences menées sur Science Studio avec leurs homologues du monde entier. C’est grâce à des investissements de ce genre que CANARIE permet au Canada de concourir davantage aux projets de recherche très pointus entrepris un peu partout sur la planète. »

CONTEXTE

Science Studio est un projet financé par CANARIE dans le cadre de son Programme de plateformes sur réseau, lequel permet le développement de plateformes scientifiques novatrices autorisant un meilleur accès aux données et aux outils de recherche, tout en multipliant les possibilités de coopération scientifique au Canada et partout ailleurs dans le monde.

La visite du gouverneur général s’inscrit dans la tournée des recteurs des universités canadiennes au Brésil, organisée sous les auspices de l’Association des universités et collèges du Canada.

Un synchrotron est une source de lumière extrêmement vive à laquelle recourent les scientifiques pour glaner de l’information sur les propriétés structurales et chimiques des matériaux au niveau moléculaire. Le synchrotron produit de la lumière en recourant à de puissants électroaimants et aux ondes électromagnétiques pour amener les électrons presque jusqu’à la vitesse de la lumière. En accélérant, les électrons emmagasinent de l’énergie, si bien que lorsqu’un aimant en modifie la trajectoire, ils émettent naturellement un faisceau très concentré de lumière intense. Des rayons lumineux au spectre différent (infrarouges, ultraviolets, rayons X) sont acheminés sous forme de faisceaux et les chercheurs sélectionnent la longueur d’onde qui convient à l’analyse de leurs échantillons. Les scientifiques observent l’interaction entre la lumière et la matière au poste de travail (laboratoire miniature) où est déposé l’échantillon.

On recourt à cet outil pour sonder la matière et analyser une pléthore de processus physiques, chimiques, géologiques et biologiques. Les données recueillies servent à créer de nouveaux médicaments, à examiner la structure des surfaces pour mettre au point de meilleurs lubrifiants à moteur, à fabriquer des puces électroniques plus petites et plus puissantes, à développer de nouveaux matériaux pour des implants plus sûrs en médecine et à faciliter la décontamination des déchets miniers, pour ne nommer que ces applications.

Le Laboratorio Nacional de Luz Sincrotron (LNLS) brésilien exploite le seul synchrotron d’Amérique latine. Environ 2 700 chercheurs du Brésil et de l’étranger utilisent les installations du LNLS dans le cadre de plus de 500 projets à l’origine de la publication d’environ 250 articles dans des revues scientifiques.

À TÉLÉCHARGER

Vidéo de l’entrevue de Michael Bauer sur Science Studio (6:10)
Fiche documentaire sur Science Studio
Site Web de Science Studio

– 30 –

Renseignements

Wynn Anne Sibbald
Gestionnaire des communications
CANARIE
(613) 943-5432
WynnAnne.Sibbald@canarie.ca

À propos de CANARIE

CANARIE inc. est le réseau évolué de la recherche et de l’innovation du Canada. Créé en 1993, CANARIE exploite un réseau ultra rapide qui facilite la recherche de pointe et les grands projets scientifiques entrepris partout au Canada et ailleurs dans le monde. Un million de chercheurs et d’étudiants dans plus de 1 100 institutions canadiennes incluant des universités, des collèges, des instituts de recherche, des hôpitaux et des laboratoires gouvernementaux y ont accès. Avec le concours des 12 réseaux évolués provinciaux et territoriaux qui sont ses partenaires, CANARIE permet aux chercheurs de partager et d’analyser une quantité colossale de données, comme des modèles climatiques, des images transmises par satellite et des séquences d’ADN, ce qui pourrait déboucher sur des découvertes révolutionnaires. CANARIE est une société sans but lucratif financée par les cotisations de ses membres. Ses programmes et activités bénéficient d’une importante aide financière du gouvernement du Canada.

CANARIE maintient le Canada à la fine pointe de la recherche et de l’innovation dans le numérique, pavant la voie à une économie numérique vigoureuse. Pour en savoir plus, on visitera le site www.canarie.ca .

Suivez-nous sur Facebook et LinkedIn en cherchant CANARIE inc. Sur Twitter, chercher CANARIE_Inc.