• Découvrez les logiciels mis gratuitement à la disposition des chercheurs afin de faciliter leurs travaux.
  • Parvenez plus vite à la découverte en recourant aux logiciels existants, élaborés par des chercheurs en vue d’accélérer la recherche.
  • Ajoutez vos propres logiciels au répertoire pour faire progresser la science plus rapidement.

Grâce au Portail des logiciels de recherche de CANARIE, les chercheurs et les développeurs de logiciels scientifiques peuvent parcourir la liste des logiciels offerts par les participants du programme et d’autres membres du milieu de la recherche, et en apprendre davantage à leur sujet. N’importe qui, peu importe l’endroit où il se trouve, peut recourir gratuitement aux logiciels inscrits dans le répertoire aux fins de recherche.

Le Portail comprend deux registres : les Plateformes de recherche et les Services logiciels de recherche. Les logiciels créés dans le cadre des projets financés par CANARIE sont inscrits au répertoire sous forme de plateforme de recherche ou de service logiciel de recherche. Parallèlement, les développeurs sont invités à ajouter leurs propres plateformes et services dans le registre correspondant afin que les équipes de recherche puissent s’en servir.

Voici en quoi consiste le Portail.

  • Les registres – ils sont conçus pour vous aider à établir rapidement quels logiciels pourraient répondre à vos besoins.
  • Précisions et documentation – ceux qui ajoutent des logiciels au répertoire sont tenus de fournir des documents d’information normalisés, cela afin que tout ce qu’il y a à savoir sur une ressource donnée se retrouve au même endroit.
  • Surveillance de la disponibilité – chaque ressource est accompagnée d’un diagramme illustrant sa disponibilité et celle de la documentation connexe pendant 28 jours.
  • Suppléments pour les contributeurs – les propriétaires des logiciels inscrits au répertoire reçoivent un diagramme illustrant l’usage de leur logiciel pendant 28 jours, ce qui leur permet de discerner rapidement les tendances et les problèmes de surcharge éventuels. Un mode spécial – sans publication – autorise une surveillance à long terme avant que la ressource soit mise à la disposition du public.