Quand l’impossible devient POSSIBLE

D’un projet pilote en mammographie numérique à des plateformes complexes autorisant le télé-enseignement de la médecine, CANARIE catalyse l’innovation en santé

Il y a 20 ans, des chercheurs de l’industrie, des universités et du gouvernement s’associaient à un groupe de visionnaires de CANARIE pour faire du premier Internet canadien un réseau national de la recherche et de l’éducation. Depuis, le réseau pancanadien ultrarapide, les programmes et les services de CANARIE ont engendré des innovations numériques transformatrices qui ont permis au Canada de prendre la tête de l’économie numérique moderne et de faire de l’impossible une réalité.

Pour célébrer son vingtième anniversaire, CANARIE met en relief les incroyables prouesses qui ont fait progresser la technologie, l’éducation, la science et l’industrie durant cette période, et examine ce à quoi l’avenir pourrait ressembler grâce à l’infrastructure numérique évoluée.

MANCHETTE

En 2000, un des projets en santé financés par CANARIE portait sur la mammographie numérique. Y participaient l’hôpital Sunnybrook de Toronto, l’Université de Montréal, au Québec, et l’Université de Pennsylvanie. Dans le cadre de ce projet, les partenaires ont recouru au réseau CANARIE pour échanger des clichés dans l’espoir de trouver un lien entre certaines lésions pathologiques et de découvrir ainsi les causes environnementales du cancer du sein.

Quoique les recherches de ce genre, misant sur l’investigation et la collaboration, soient devenues monnaie courante aujourd’hui, il y a treize ans, l’approche avait un aspect révolutionnaire qui n’aurait pu se concrétiser sans le réseau ultrarapide de CANARIE. Le projet illustre à merveille comment CANARIE catalyse les innovations du domaine de la santé qui ont des retombées significatives sur les Canadiens.

Plus récemment, CANARIE a facilité le développement de plateformes de recherche évoluées qui exploitent les capacités de son réseau pour amener les Canadiens à réaliser de véritables percées dans les domaines des soins de santé et de la recherche médicale. L’organisme a aussi élargi sa portée pour appuyer la recherche en médecine dans quelques-unes des institutions les plus renommées du pays. En voici des illustrations.

  • CANARIE a facilité le développement d’une puissante plateforme de recherche permettant à ceux qui l’utilisent de suivre à distance des interventions chirurgicales ou des autopsies sous de nombreux angles, et de collaborer à la formation en recourant à des mannequins médicaux ainsi qu’à d’autres outils d’apprentissage sophistiqués.
  • Des scientifiques de l’Institute for Cancer Research ontarien dressent un catalogue de marqueurs génétiques pour le cancer du pancréas, l’un des cancers au taux de survie le plus bas, avec ceux de l’œsophage, du poumon et du foie. Grâce à la puissance et à la portée mondiale du réseau CANARIE, ces chercheurs partagent leurs observations et consultent les jeux colossaux de données complexes d’autres instituts de recherche sur le cancer, partout sur la planète, par le truchement du Consortium international de génomique du cancer.
  • Une autre plateforme de recherche financée par CANARIE vise à simplifier l’accès à diverses données biologiques et à des services d’analyse évolués en bio-informatique afin que les chercheurs localisent et utilisent plus aisément données et services. Les travaux qui font un usage massif des données s’en trouveront donc accélérés, au même titre que les découvertes qui en résultent.
  • CANARIE finance les recherches de calibre mondial entreprises par le gouvernement fédéral en connectant les laboratoires canadiens, mais aussi les données et les instruments de ces derniers, à leurs contreparties sur le globe. Deux laboratoires cruciaux de Santé Canada, le Centre de recherche sur les produits biologiques, à Ottawa, et le Laboratoire national de microbiologie de l’Agence de la santé publique du Canada, dépendent du réseau ultrarapide de CANARIE et de sa portée internationale pour raccorder les scientifiques canadiens à une toile planétaire de données, d’outils et de chercheurs.

CITATIONS

« Par son histoire, CANARIE montre qu’il alimente et favorise depuis longtemps les approches radicalement différentes à la recherche en santé, à l’enseignement de la médecine et au diagnostic », a déclaré Jim Roche, président et chef de direction de l’organisme. « Le réseau et nos programmes de financement, de même que nos services, ont donné naissance à des innovations maintenant devenues banales, et sont à l’origine du leadership dont le Canada fait preuve dans la recherche médicale. »

« Les jeux internationaux de données réparties et les équipes de recherche qui misent sur la collaboration progressent rapidement pour trouver de nouveaux moyens qui serviront à identifier les menaces et à prévenir la maladie », affirme Alain Beaudet, président des Instituts de recherche en santé du Canada. « Ce paradigme de recherche repose sur une infrastructure numérique de pointe comme celle que procure CANARIE, avec laquelle les Canadiens sont connectés aux données, aux outils et aux chercheurs qui pilotent des travaux de calibre mondial et pavent la voit à des découvertes révolutionnaires. »

Renseignements

Kathryn Anthonisen
Vice-présidente, relations extérieures
CANARIE inc.
(613) 943-5374
Kathryn.Anthonisen@canarie.ca

À propose de CANARIE

CANARIE inc. conçoit et déploie l’infrastructure numérique des milieux canadiens de la recherche et de l’éducation, et en pilote l’adoption. Grâce à CANARIE, le Canada demeure à la fine pointe de la recherche et de l’innovation dans le numérique, ce qui garantit la vigueur de son économie numérique.

CANARIE a ses racines dans les réseaux de pointe et l’organisme continue de voir à l’évolution du réseau national ultrarapide qui autorise les travaux de recherche très pointus faisant un usage massif des données ainsi que les méga projets en science poursuivis au Canada et ailleurs dans le monde. Un million de chercheurs et d’étudiants dans plus de 1 100 institutions canadiennes incluant des universités, des collèges, des instituts de recherche, des hôpitaux et des laboratoires gouvernementaux ont accès au réseau CANARIE.

CANARIE veille aussi au développement de logiciels de recherche avec lesquels les scientifiques accèdent plus vite et plus facilement aux données expérimentales, à leurs instruments et à leurs homologues. Enfin, CANARIE dispense des services d’infonuagique aux chefs des entreprises de haute technologie du Canada pour les aider à raccourcir le développement de leurs produits et ainsi devancer leurs concurrents sur le marché.

CANARIE et ses douze réseaux provinciaux et territoriaux partenaires forment l’alliance des réseaux évolués du Canada. Grâce à cette puissante infrastructure numérique, les chercheurs et les innovateurs du pays disposent d’une connexion provinciale, nationale et mondiale leur donnant accès aux données, aux outils, aux collègues et aux salles de classe qui forgent l’économie numérique et en assurent la prospérité.

Fondé en 1993, CANARIE est une société sans but lucratif dont les programmes et les activités bénéficient d’une importante aide financière du gouvernement du Canada.