Accueil » Réseau CANARIE » Services réseau » Routes optiques

Routes optiques

Par route optique, on entend une liaison à large bande dédiée garantissant une largeur de bande efficace sur une grande distance, quand la chose est réalisable.


Ce programme permanent permet aux chercheurs de solliciter et d’obtenir des ressources qui leur seront réservées sur le réseau CANARIE, en vue de bâtir leur propre réseau.

lightpath

Les chercheurs recourent à la largeur de bande des routes optiques pour atteindre la latence et la gigue les plus faibles ou une sécurité que ne pourrait procurer une connexion sur les réseaux usuels. En général, n’importe qui peut demander une route optique pour un des motifs que voici :

  • pour entreprendre des recherches;
  • pour effectuer une démonstration;
  • pour diversifier les trajets vers diverses organisations.

Les routes optiques ont été utilisées aux fins suivantes :

  • pour assurer la qualité de service (QoS) à la grandeur de la liaison et permettre le transfert d’un important volume de données comme dans le maillage d’ordinateurs;
  • pour raccorder des instituts disséminés au pays et les transformer en réseau privé;
  • pour mettre en place une infrastructure dédiée de bout en bout dans le cadre d’un projet de recherche international, en vue de travaux de développement ou de démonstrations.

Pour une gestion plus facile, les routes optiques ont été divisées en deux groupes, selon leur durée :

  • production (plus de huit (8) semaines);
  • démonstration (huit (8) semaines ou moins).

Comment obtenir une route optique

Les demandes sont coordonnées par un coordonnateur des services réseau de CANARIE. Normalement, ce dernier communiquera avec l’intéressé dans les trois (3) jours ouvrables qui suivent la réception du formulaire de demande dûment rempli, afin d’obtenir confirmation du besoin, de discuter de la requête avec lui et de lui en indiquer le coût, s’il y a lieu. Dans la mesure du possible, c’est le coordonnateur qui traitera et exécutera les demandes respectant les exigences établies.

Exigences

Le demandeur démontrera ce qui suit, à la satisfaction de CANARIE.

  • Son organisation ou son équipe a réellement besoin de la largeur de bande, de la qualité de service ou d’une autre particularité que seule peut procurer une route optique dédiée.
  • Son organisation ou son équipe a dressé un plan soigneux illustrant comment on tirera parti de la largeur de bande, c’est-à-dire qui précise notamment quels noyaux du système d’exploitation, pilotes de périphériques, protocoles réseau et stratégies d’ajustement des piles de protocoles on utilisera.
  • Son organisation ou son équipe a entamé des pourparlers avec le réseau évolué régional (RER) en vue d’implanter l’équivalent de la route optique à la grandeur du RER et du campus.

Formulaire de demande







S'il vous plaît entrer ces lettres dans le champ ci-dessous avant de soumettre: *

captcha

Rôle du réseau évolué régional (RER)

En principe, la partie de la route optique fournie par le réseau CANARIE va d’un RER à un autre ou d’un RER à un réseau international. L’aménagement de la route optique exige la coordination des RER et de leur personnel technique, et il arrive que le RER réclame des frais pour l’équipement, les travaux et l’espace partagé. Dans certains cas, le demandeur pourra se connecter directement à un nœud du réseau CANARIE, si le RER l’autorise.

Coût

Le demandeur assume les frais d’infrastructure supplémentaires associés à l’aménagement de la route optique sur le réseau CANARIE. Ces coûts peuvent résulter de l’ajout d’interfaces réseau ou de boucles locales. Le cas échéant, lorsque la route optique est destinée à une démonstration (de courte durée), CANARIE pourra fournir les cartes d’interface ou la boucle locale.

Demande des É.-U., d’Europe ou d’Asie

Les coûts éludés de CANARIE doivent être payés à l’avance quand la route optique (de longue durée) est établie entre deux points situés hors du Canada. Les demandes concernant l’aménagement d’une route optique de courte durée entre des points situés hors du Canada seront satisfaites autant que possible, mais les besoins de la recherche canadienne auront préséance. Les demandes relatives à une route optique dont une des extrémités se situe au Canada seront traitées de la même manière que celles concernant une route optique entièrement située sur le territoire canadien.

Droit de priorité

Le demandeur reconnaît que CANARIE se réserve le droit de récupérer la route optique ou d’en réduire la capacité (sous réserve d’un préavis convenable), voire de facturer la route optique à son prix coûtant dans les cas que voici :

  • la route optique est sous-utilisée ou est inactive;
  • la demande de routes optiques sur le réseau dépasse les capacités existantes sur une partie du réseau, à un moment quelconque.

Ressources /Documentation connexes

Lignes directrices concernant la présentation de rapports sur les routes optiques

Entente modèle sur les routes optiques