Points saillants du Sommet 2016

CANARIE remercie sincèrement ses partenaires, commanditaires, conférenciers et participants grâce à qui le Sommet 2016 a été couronné de succès. Nous attendons avec impatience de vous revoir lors de l’édition 2016, qui aura lieu à Ottawa les 14 et 15 novembre. Soyez aux aguets pour en apprendre davantage à ce sujet.

Réflexions

« Le Sommet se démarque toujours par la diversité et la qualité de ses conférenciers. C’est aussi une occasion en or pour revoir des collègues et des amis. »

« J’ai adoré la manière dont la question des données de recherche a été abordée sous divers angles. »

« L’occasion rêvée pour faire de nouvelles connaissances, renouer avec des anciennes et découvrir comment CANARIE et le RNRE continuent de soutenir les priorités nationales et provinciales. »

« Vaste panorama (pas seulement de la quincaillerie et des sciences). Du réseautage et des conférenciers vraiment emballants. »

« Les sujets examinés étaient très intéressants. Surtout ceux concernant le Grand Nord. Et l’exposé de M. Murray donnait vraiment l’impression d’un cours avancé. »

« [Le Sommet] multiplie les chances de collaboration entre les différents domaines de recherche. »

Les participants (cliquer pour agrandir)

Présentations (en anglais)

Galerie de photos

Jim Ghadbane, président et chef de direction de CANARIE, soulève l’anticipation en mentionnant les brillants conférenciers à venir.

Kathryn Anthonisen, de CANARIE, explique à la foule que ceux qui désirent poser une question devront attraper ce micro au vol.

La conférencière Jennifer Gardy, du BC Centre for Disease Control, surprend tout le monde en déclarant que la vérité est dans le caca : l’étude des eaux usées révèle la prévalence des maladies infectieuses.

Les employés de CANARIE ont eu de nombreux entretiens intrigants avec les participants.

Chaque année, le Sommet propose son « Allée de l’innovation », où les chercheurs et les chefs d’entreprise subventionnés grâce aux programmes Logiciels de recherche et ATIR présentent leurs travaux.

Qu’il s’agisse de renouer avec d’anciennes connaissances ou d’en faire de nouvelles, le réseautage demeure l’un des moments forts du Sommet.

Mark Leggott, de Données de recherche Canada, demande : « À quoi ressemblerait la société si l’on partageait toutes les données en les rendant accessibles? »

Campbell Robertson, d’IBM, martèle qu’il faut analyser et épurer les informations pour leur donner un sens.

Leanne Elias, de l’Université de Lethbridge, explique que l’art permet de voir les données scientifiques autrement.

L’ultime conférencier de la premiere jour, Erik Huizer, de SURFnet, dit ce qu’il pense de la protection des renseignements personnels et de la liberté sur Internet, préconisant que celui-ci doit rester libre et accessible.

Les participants échangent leur point de vue avec le mot-clic #CANARIE16; les photos sont vivement appréciées!

Paul Terry, de PHEMI Systems, explique pourquoi les données sont le capital de demain.

Le micro Catchbox remporte un succès fou! Attention, la passe est longue.

Kevin Tuer, d’Open Data Exchange (ODX) Canada, insiste sur l’importance des données libres.

La tribune sur l’infrastructure numérique réunissait les gestionnaires de programme de CANARIE et Dugan O’Neil, un de leurs collègues de Calcul Canada.

Dominique Bérubé, du Conseil de recherches en sciences sociales, pose de graves questions aux membres de la tribune.

Maribeth Murray, de l’Arctic Institute of North America, présente quelques chiffres surprenants sur les changements qui bouleversent l’Arctique.

Kevin Chan parle de quelques projets inédits de Facebook, notamment l’usage de drones à énergie solaire pour raccorder les communautés les plus isolées à Internet.

Jim Ghadbane remercie les participants pour un autre formidable Sommet national et exprime le souhait de revoir chacun l’an prochain.