Pablo Samuel Castro (Ph. D.)

Pablo Samuel Castro (Ph. D.)

Développeur en chef de logiciels de recherche, Google

Né à Quito (Équateur), où il passe son enfance, M. Castro déménage à Montréal après son secondaire pour étudier à l’Université McGill où il obtient successivement son baccalauréat, sa maîtrise et son doctorat en apprentissage par renforcement. Après son doctorat, il poursuit des études postdoctorales durant dix mois à Paris, puis gagne Pittsburgh afin de se joindre à l’équipe Google, avec laquelle il travaille pendant près de six ans. À présent, il élabore des logiciels scientifiques pour Google Brain à Montréal, où il poursuit ses recherches en apprentissage renforcé, en apprentissage machine et en musique. Outre son intérêt pour le codage, l’IA et les mathématiques, il joue de la musique (https://www.psctrio.com), adore la course (cinq marathons jusqu’à présent, dont celui de Boston!) et parle politique et activisme.


Comprendre la structure de la musique | mardi 3 octobre à 14h30

La structure occupe une place déterminante dans le processus créatif des musiciens et des artistes, en général. Qu’il s’agisse de la structure associant mélodie et harmonie, des règles rigoureuses du contrepoint qui feront d’une chanson un blues ou du staccato des paroles d’un rap, le musicien tisse les innombrables fils de la trame musicale pour en faire une tapisserie qui reflète son art. Cependant, trouver une structure adéquate, qui perdurera, n’est pas si aisé et, de multiples essais, sur de nombreux siècles, sont souvent nécessaires avant d’y arriver. En un sens, l’espèce musicale qu’est l’être humain a passé au crible des siècles de « données » dans l’espoir d’en extraire les schémas à la base de la pièce musicale par excellence.

Trouver un schéma dans un jeu volumineux de données est une tâche qu’effectue à la perfection l’apprentissage machine (surtout l’apprentissage profond). Les gens de Google Brain explorent différentes façons d’exploiter l’apprentissage profond pour faire ressortir certains schémas de la musique qui nous entoure. Ce travail va de l’apprentissage de chœurs entiers de Bach à la restitution d’interprétations au piano par un virtuose, en passant par la genèse de paroles intrigantes. Ces recherches nous aideront à mieux comprendre scientifiquement comment l’être humain produit et consomme de la musique, et déboucheront sur des outils intelligents qui faciliteront la démarche créative. Notre objectif des de donner de plus grands moyens aux musiciens, pas de les remplacer!