Michael Geist (Ph. D.)

Michael Geist (Ph. D.)

Chaire de recherche du Canada sur le droit appliqué à Internet et au cybercommerce, Université d’Ottawa

M. Michael Geist enseigne le droit à l’Université d’Ottawa, où il détient la chaire de recherche du Canada en droit appliqué à Internet et au cybercommerce. M. Geist rédige régulièrement une rubrique sur le droit technologique dans le Globe and Mail. Ses travaux ont été couronnés de nombreux prix, notamment le prix Kroeger pour le leadership en politiques et le prix Public Knowledge d’IP3 en 2010, le prix Les Fowlie pour la liberté intellectuelle de l’Ontario Library Association en 2009, le prix Pionnier de l’Electronic Frontier Foundation en 2008 et le prix IWAY en leadership public de CANARIE pour sa contribution au développement d’Internet au Canada. M. Geist a aussi été nommé l’une des 40 personnes de moins de 40 ans à surveiller au Canada en 2003. En 2010, la revue Managing Intellectual Property le plaçait parmi les 50 personnes les plus influentes au monde dans le domaine de la propriété intellectuelle tandis que le magazine Canadian Lawyer l’a hissé au rang des 25 avocats les plus influents du Canada en 2011, 2012 et 2013.

M. Geist siège à de nombreux conseils, notamment le conseil d’administration de l’Institut canadien d’information juridique et le conseil consultatif de l’Electronic Frontier Foundation. Il a été membre du conseil d’administration de CANARIE de 2010 à 2016.


La protection des données numériques au Canada : un environnement dynamique | mardi 14 novembre à 15h45

(Veuillez noter que tous les exposés au Sommet se donneront en anglais)

Depuis longtemps, la loi a du mal à rester dans la foulée des changements qu’engendrent l’Internet et les nouvelles technologies. Des répercussions que le transfert massif de données entre pays a sur la protection des renseignements personnels aux problèmes que pose un réseau planétaire sur le plan juridictionnel, le droit et les politiques peinent à évoluer au « rythme de l’Internet ». Pourtant, en dépit de ces difficultés, politiciens et décideurs se retrouvent de plus en plus au cœur de la polémique entourant les politiques nouvelles. On leur demande d’établir un équilibre entre la protection des renseignements personnels et la surveillance, de parvenir à un compromis entre les avantages/risques de l’innovation et les perturbations que celle-ci entraîne sur le marché, voire à indiquer où les priorités canadiennes se situent dans les politiques numériques. M. Geist examinera les nouveaux enjeux juridiques et politiques en montrant comment les utilisateurs d’Internet pourraient concourir à forger la panoplie de mesures visant à protéger les données numériques personnelles.