Qui devrait y assister?

  • Tous ceux qui développent activement des logiciels scientifiques (peu importe leur titre)
  • Les chercheurs en sciences informatiques
  • Les étudiants qui s’intéressent à la recherche computationnelle
  • Les créateurs de logiciels ouverts qui facilitent la recherche
  • Les chercheurs qui participent à l’élaboration de logiciels

Pourquoi devriez-vous y assister?

  • Pour enrichir vos connaissances, collaborer, échanger des idées et discuter de sujets communs touchant la création de logiciels pour la recherche universitaire
  • Pour donner plus de cohésion à la communauté canadienne de développeurs de logiciels scientifiques
  • Pour que les fonds publics injectés dans la recherche aient plus d’impact

Points forts du dernier colloque Canadien sur les logiciels de recherche

Colloque Canadien sur les logiciels de recherche en deux minutes :

Quelle pourrait être ma contribution?

Vous pourriez contribuer au colloque de trois façons.

  • En donnant un exposé : présentation de 15 minutes suivie d’une période de questions de cinq minutes
  • En donnant un exposé éclair : transmettez vos idées au groupe grâce à une présentation ultrarapide (idéal pour ceux qui débutent)
  • En présentant une affiche : un prix récompensera les trois meilleures, choisies par les participants.

Demande de présentations

Les développeurs de logiciels de recherche, les chercheurs en sciences computationnelles et les étudiants sont conviés à soumettre un projet en vue d’effectuer une présentation. Les intéressés devraient :

  • se concentrer sur le logiciel plutôt que la recherche;
  • discuter des techniques informatiques, décrire comment ils ont résolu un problème de recherche grâce à un logiciel ou expliquer comment ils ont appliqué un logiciel à un dispositif qui ne lui était normalement pas destiné (un appareil mobile, des capteurs ou des drones, par exemple) afin de soutenir la recherche;
  • insister sur les questions non techniques entourant la création de logiciels scientifiques (gérer l’équipe de développement, travailler avec du personnel non technique, ne pas se laisser dépasser par les nouvelles technologies.

Les personnes comme les groupes peuvent soumettre un exposé ou un exposé éclair. Ceux dont la proposition est retenue auront droit à une inscription gratuite au colloque. Les diapositives doivent être formatées en PowerPoint ou PDF.

Date de référence

remise des diapositives aux organisateurs du colloque – (17h HE)

L’appel à présentations est désormais clos.

Demande d’affiches

L’affiche pourrait traiter d’un projet en cours ou d’autres aspects du développement d’un logiciel scientifique dont on aimerait parler. Les affiches seront exposées pendant les deux jours du colloque et des présentations sont prévues aux pauses café ainsi que pendant le repas du midi.

Les participants voteront pour désigner les meilleures affiches, qui se verront décerner un prix à la fin du colloque, le 1er juin.

Prix

1re place : carte cadeau Amazon.ca de 500 $

2e place : carte cadeau Amazon.ca de 350 $

3e place : carte cadeau Amazon.ca de 150 $

L’appel à posters est désormais clos.

Inscription

Les droits d’inscription sont indiqués en devises canadiennes. La taxe de vente du Québec s’applique. Les droits comprennent les repas servis sur les lieux durant le colloque.

Précautions relatives à la COVID-19

Pour bon nombre d’entre nous, le colloque sera la première occasion de se déplacer pour assister en personne à une activité. Puisque la tolérance au risque varie avec chacun, notre équipe a redoublé d’efforts afin que tous ceux qui participeront à l’évènement se sentent à leur aise et n’aient aucune crainte pour leur sécurité.

Les consignes dépendront des recommandations de la santé publique du Québec en vigueur au moment où aura lieu le colloque. Cependant, pour plus de sûreté et pour le confort de nos employés et des participants, nous avons adopté quelques mesures supplémentaires :

  • les personnes présentes devront toutes avoir reçu deux doses de vaccin (le dossier vaccinal sera vérifié à l’inscription avec l’identité du participant au moyen d’une carte avec photo émise par le gouvernement);
  • les employés de l’hôtel qui servent les repas ou qui nettoient la salle de conférence porteront tous un masque;
  • les participants devront garder leur masque pendant toute la durée du colloque, sauf pour manger, boire ou donner un exposé;
  • le buffet lors du petit déjeuner et des pauses sera servi par le personnel de l’hôtel, tout comme le repas du midi, qu’on servira à table.

Programme

Visitez cette page souvent pour les mises à jour.

Remarque : le Colloque canadien sur les logiciels de recherche se déroulera en anglais. Traduction simultanée offerte en français.

31 mai

1er juin

Conférenciers principaux

George Tzanetakis

Professeur, département d’informatique | Université de Victoria

Professeur d’informatique (mais aussi de musique et de génie électrique et informatique) à l’Université de Victoria, M. Tzanetakis fait figure de pionnier dans la discipline qu’est devenue l’extraction de l’information musicale. De 2010 à 2020, il a occupé la chaire de recherche du Canada de niveau deux en analyse informatique du son et de la musique. Détenteur d’un doctorat en informatique de l’Université de Princeton depuis mai 2002, il a poursuivi des études postdoctorales (2002-2003) à l’Université Carnegie Mellon sur les systèmes de recherche par fredonnement avec le professeur Dannenberg ainsi que sur la récupération des séquences vidéo et le traitement des réseaux de microphones avec le groupe Informedia. Son article sur la classification automatique de la musique par genre, publié en mai 2022 dans le moteur Google Scholar, est désormais un classique et a eu un impact marqué (3 846 citations). M. Tzanetakis a reçu le prix du jeune auteur le plus prometteur de l’IEEE Signal Processing Society en 2004. Il compte plus de 200 publications à son actif dans tous les domaines du traitement du son et de la musique. Ses articles allient des idées qui vont du traitement des signaux numériques à l’apprentissage automatique. Musicien affirmé, il a également étudié la maîtrise du saxophone, le piano, la théorie de la musique et la composition. 

Ghilaine Roquet

Vice-présidente, stratégie et planification | l’Alliance de recherche numérique du Canada

Ghilaine Roquet est ancienne vice-principale adjointe, Services des technologies de l’information et chef des services d’information à l’Université McGill. Elle compte plus de 20 ans d’expérience des TI dans le secteur de l’enseignement supérieur, ayant exercé antérieurement le rôle de vice-rectrice associée et de dirigeante principale des technologies de l’information à l’Université de Montréal, et le rôle de directrice, Services de TI à HEC-Montréal. Mme Roquet est ancienne présidente de CUCCIO, le regroupement des dirigeants des technologies de l’information du secteur de l’enseignement supérieur au Canada et ancien membre du comité exécutif du conseil d’administration du Réseau d’informations scientifiques du Québec (RISQ). 

Paria Shirani

Professeure adjointe au département d’informatique | Université métropolitaine de Toronto

Paria Shirani est professeure adjointe au département d’informatique de l’Université métropolitaine de Toronto, où elle est entrée après avoir obtenu une bourse du CRSNG qui lui a permis d’entreprendre des études postdoctorales à l’Université Carnegie Mellon (CMU), aux États-Unis. Pendant son doctorat, elle a décroché la bourse FRQNT. Mme Shirani détient un doctorat en génie des systèmes de l’information de l’Université Concordia, où elle s’est penchée sur plusieurs problèmes sérieux en cybersécurité (analyse des logiciels malveillants et détection des vulnérabilités) et a bâti des cadriciels et des outils utiles pour la sécurité. Ses plus récents travaux abordent divers aspects de la cybersécurité, notamment l’identification des codes et l’analyse des maliciels, la sécurité de l’IdO, la recherche de vulnérabilités et la production de renseignements sur les menaces.

Déplacements

Hébergement

L’art et la culture servent d’écrin à l’hôtel Humaniti, situé en plein cœur de Montréal, près du Quartier des spectacles.

Nous y avons bloqué une série de chambres au prix préférentiel de 249 $ plus taxes. Leur nombre étant limité, veuillez réserver la vôtre dans les plus brefs délais.

Restauration

Montréal compte assez de restaurants pour satisfaire les palais les plus exigeants. Le cosmopolitisme de la ville permettra à l’épicurien de découvrir toutes les saveurs du globe grâce aux nombreux établissements émaillés dans les environs.

Aller à Montréal

Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau

Visitez le site Web de l’aéroport pour en savoir plus sur les vols et la location d’un véhicule. Le centre-ville est également accessible directement de l’aérogare par autobus, taxi, limousine ou Uber.

VIA Rail

VIA Rail relie la plupart des grandes villes canadiennes à Montréal grâce à un service quotidien. La gare centrale n’est qu’à cinq minutes de marche de l’hôtel Humaniti.

Transports en commun

La Société de transport de Montréal (STM) diffuse des renseignements complets sur le réseau d’autobus et de métro de la ville. Il est facile de se rendre à l’hôtel Humaniti à partir de l’aérogare par autobus, métro ou train de banlieue.

Conférenciers

Steve Marks

Bibliothécaire spécialisé en conservation du numérique, Université de Toronto

+ Lisez la bio

Steve Marks est le bibliothécaire chargé de préserver les actifs numériques aux bibliothèques de l’Université de Toronto. Il voit à l’entretien à long terme des collections numériques. Parallèlement, il contribue aux initiatives nationales de gestion des données de recherche (GDR) depuis 2010, quand il a mis sur pied le Scholars Portal, fournisseur de services TI partagés des universités de l’Ontario. Il a aussi participé aux activités de Données de recherche Canada et copréside présentement le groupe d’experts en préservation pour l’Alliance de recherche numérique du Canada. 

Mohammad Amin Sadeghi

Postdoctorant, Université de Waterloo

+ Lisez la bio

Mohammad Amin Sadeghi est postdoctorant à l’Université de Waterloo. Ses recherches portent sur la modélisation des dispositifs électrochimiques à l’échelle du pore. Il fait partie de ceux qui ont développé OpenPNM, bibliothèque de simulations des réseaux de pores, et PoreSpy, logiciel qui analyse les relevés tomographiques des matériaux poreux.

Spencer Smith

Professeur agrégé, département d’informatique et des logiciels, Université McMaster

+ Lisez la bio

Spencer Smith détient une maîtrise et un doctorat en génie civil de l’Université McMaster. En 2000, il débute comme professeur adjoint au tout nouveau département d’informatique et de génie logiciel de l’université. Il occupe actuellement le poste de professeur agrégé. Ses travaux se concentrent sur l’amélioration de la qualité des logiciels de calcul scientifique par l’application des méthodes du génie logiciel. M. Smith a passé l’examen d’agrément de l’ordre des ingénieurs en 2006.

Najmeh Khalili-Mahani

McGill Centre for Integrative Neuroscience, Université McGill

+ Lisez la bio

Ingénieure en biomédecine et neuroscientifique en pharmaco-imagerie, Najmeh Khalili-Mahani concentre ses recherches en neuro-imagerie translationnelle interdisciplinaire. Elle est associée en recherche principale à l’Université McGill et professeure adjointe affiliée au département de génie électrique et informatique à l’Université Concordia. Elle est également co-chercheuse principale du projet RS3-031 de CANARIE intitulé « CBRAIN for Multidisciplinary Reproducible Science » (application de CBRAIN aux sciences multidisciplinaires reproductibles).  

Doug Mulholland

Gestionnaire technique, groupe des systèmes informatiques, Université de Waterloo

+ Lisez la bio

Doug Mulholland est gestionnaire technique du groupe des systèmes informatiques à l’Université de Waterloo. Il a participé à bon nombre des projets de recherche en génie logiciel du groupe. Depuis 2008, il pilote le projet des systèmes d’information environnementaux, dont le Flowing Waters Information System et l’initiative iEnvironment, en association avec le gouvernement de l’Ontario, les responsables de la protection de l’environnement et maintes organisations spécialisées dans l’intendance du territoire. 

Suluxan Mohanraj

Développeur, Princess Margaret Cancer Centre

+ Lisez la bio

Développeur au laboratoire Pugh du Princess Margaret Cancer Centre de Toronto, Suluxan Mohanraj bâtit des applications en bio-informatique pour aider les chercheurs et les cliniciens à accéder plus facilement aux données. Il pilote l’élaboration de CReSCENT, portail Web sur l’analyse des cellules, et P.L.B.R., base de données sur les biopsies liquides de l’ADN extracellulaire. Il enseigne aussi à temps partiel à la School of Software Design and Data Science du Collège Seneca. 

Martin Pham

Développeur, Réseau universitaire de santé

+ Lisez la bio

Martin Pham est développeur dans l’équipe DATA du Réseau universitaire de santé à Toronto. Il poursuit en parallèle des études de deuxième cycle en informatique à l’Université de Toronto. À l’hôpital, il met au point des logiciels pour les chercheurs en sciences computationnelles et cliniques. Ses travaux à l’UdeT se rapportent à la vraisemblance biologique et aux systèmes neurosymboliques dynamiques destinés aux applications en robotique. 

Sanjay Kharche

Université Western

+ Lisez la bio

Sanjay Kharche est chercheur en informatique et mathématiques appliquées. Il utilise les données cliniques usuelles pour approfondir notre connaissance des risques hémodynamiques dans les vaisseaux sanguins chez l’être humain.

Drew Leske

Responsable principal de l’équipe de développement des logiciels ARC, Université de Victoria

+ Lisez la bio

Développeur et ancien administrateur de systèmes, Drew Leske a cumulé une vingtaine d’années d’expérience en soutien à l’informatique scientifique ainsi qu’en gestion de grappes CIP et d’autres infrastructures à l’Université de Victoria avant de passer à la création de logiciels d’aide pour Calcul Canada. Il dirige présentement l’équipe qui développe les logiciels ARC pour le groupe des services d’informatique scientifique de l’UVic.

Ryan McRonald

Analyste principal en sécurité, Université de Victoria

+ Lisez la bio

Ryan McRonald est analyste principal en sécurité à l’Université de Victoria. Il soutient l’informatique scientifique de pointe à l’université et à l’Alliance de recherche numérique du Canada. Durant sa carrière, il a conçu des systèmes sécurisés, évalué des systèmes et veillé au respect de la conformité.

Jeffrey Dungen

Cofondateur et chef de direction, reelyActive

+ Lisez la bio

Ingénieur informaticien, Jeffrey Dungen cumule près de vingt ans d’expérience dans les jeunes entreprises spécialisées en RFID et dans l’IdO. Il a signé avec d’autres plusieurs publications de l’IEEE et a abondamment concouru au développement de logiciels de source ouverte à cette fin, notamment un Propulseur de CANARIE sur l’IdO.

Sebastian Ballesteros Ramirez

Développeur, Canadian Centre for Computational Genomics (C3G)

+ Lisez la bio

Sebastian Ballesteros est entré au Canadian Centre for Computational Genomics comme stagiaire en 2020, pendant qu’il poursuivait un baccalauréat ès sciences en génie logiciel à l’Université McGill. Il y a travaillé sur divers projets relatifs aux données de génomique et d’épigénomique comme EpiShare et Bento. Il a aussi concouru au développement et à la mise en œuvre de solutions logicielles pour maintes technologies. Après son baccalauréat, Sebastian s’est joint à l’équipe comme développeur pour y travailler essentiellement sur la plateforme FreezeMan.

Ian Percel

Développeur principal de logiciels scientifiques, Université de Calgary

+ Lisez la bio

Ian Purcel est développeur principal de logiciels scientifiques dans l’équipe locale de soutien aux logiciels de recherche des services d’informatique scientifique à l’Université de Calgary. Au cours des neuf dernières années, il a occupé les postes de spécialiste en calcul informatique de pointe, spécialiste en science des données et ingénieur en science des données. En 2018, il a obtenu un doctorat en génie nucléaire à l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign avec concentration en mathématiques appliquées.

Xiaofang (Ada) Xing

Développeur de logiciels scientifiques, Université de Calgary

+ Lisez la bio

Ada Xing élabore des logiciels scientifiques pour l’équipe locale de soutien aux logiciels de recherche des services d’informatique scientifique à l’Université de Calgary. Au sein de l’équipe, elle conçoit et met en place le pipeline de données et le système de gestion des flux de tâches. Antérieurement développeuse pour l’industrie, elle créait des applis pour le Web et bâtissait des modèles pour l’apprentissage automatique. Elle a décroché son baccalauréat en informatique et en mathématiques de l’Université de l’Alberta en 2018.

Graham Jensen

Détenteur de la bourse d’études postdoctorales industrielles Elevate / Accelerate de Mitacs en études ouvertes et collaboratives (arts et lettres), Université de Victoria

+ Lisez la bio

Graham Jensen détient une bourse d’études postdoctorales industrielles de Mitacs en études ouvertes et collaboratives (arts et lettres) à l’Electronic Textual Cultures Lab de l’Université de Victoria. Il est également chercheur principal du projet Canadian Modernist Magazines qui débutera bientôt. De 20001 à 2011, il a assuré la direction générale de Media Manifesto, une entreprise spécialisée dans la conception de sites Web. Les champs de recherche auxquels il s’intéresse comprennent les lettres et les sciences humaines numériques, l’édition et la pédagogie ouvertes, l’étude des infrastructures essentielles et l’étude critique de la conception.

Paul Mercier

Gestionnaire IT, Université d’Ottawa

+ Lisez la bio

Paul Mercier a débuté sa carrière en 1990, à l’UOttawa, dans les domaines de l’informatique et de la gestion. Il a travaillé pour le bureau du président, à la faculté des sciences sociales et à la faculté des sciences de l’université. De 2009 à 2017, il était gestionnaire TI pour les services d’infrastructure. Depuis, il assume le poste de gestionnaire TI au service de la recherche. Il détient quatre diplômes de l’Université d’Ottawa.

Victoria Smith

Alliance de recherche numérique du Canada

+ Lisez la bio

Victoria Smith se spécialise dans les données sensibles, la protection de la vie privée et les politiques scientifiques. L’accès intelligent aux données la passionne. Au sein de l’équipe de gestion des données de recherche de l’Alliance, elle pilote un projet qui verra la création d’un dépôt pour les données sensibles reposant sur l’encryptage total et le développement de politiques pour la collaboration. Elle s’affaire aussi à nouer des liens avec les intervenants, épaule le groupe d’experts sur les données sensibles ainsi qu’oriente et conseille d’autres projets.

Bryan Caron

Université McGill

+ Lisez la bio

Responsable de la plateforme CBRAIN, Bryan Caron est co-chercheur principal et directeur des opérations et du développement du projet NeuroHub, plateforme principale de l’initiative « Healthy Brains, Healthy Lives » de l’Université McGill. Avant de prendre la direction de CBRAIN et de NeuroHub, M. Caron a occupé les postes de chercheur, de professeur adjoint et de directeur des opérations commerciales au centre de calcul informatique de pointe de l’université. Il cumule plus de vingt années d’expérience en calcul de haute performance et dans la science des jeux volumineux de données

Gabriel Couture

Développeur de logiciels scientifiques, Université Laval

+ Lisez la bio

Gabriel Couture détient un baccalauréat ès sciences en physique de l’Université Laval et termine une maîtrise ès sciences sur les bonnes pratiques de génie logiciel en radio-oncologie au CHU de Québec-Université Laval. Membre de l’équipe de soutien au développement de logiciels de recherche de l’Université Laval depuis plus d’un an, il a participé à l’élaboration de logiciels dans maintes disciplines scientifiques comme la santé, l’hydrologie, l’analyse de texte et la manipulation des données géographiques.

Mark Goodwin

Coordonnateur de métadonnées, Université de la Colombie-Britannique

+ Lisez la bio

Coordonnateur des métadonnées à l’Université de la Colombie-Britannique, Mark Goodwin collabore étroitement avec l’équipe de gestion des données de recherche de l’Alliance de recherche numérique du Canada. Responsable du service de découverte du Dépôt fédéré de données de recherche, il dirige le soutien technique pour le consortium DataCIte Canada. Rendre l’information plus accessible le passionne et il est emballé à l’idée de faciliter la découverte des données scientifiques au Canada.

Olivier Banville

Développeur, Université Laval

+ Lisez la bio

Olivier C. Banville est bachelier (BSSC) de l’Université Laval et développeur d’empilements de logiciels pour le même établissement. Membre de l’équipe de soutien aux logiciels de recherche de l’université depuis plus d’un an, il a participé au développement de plusieurs outils, plateformes et logiciels employés dans de nombreuses disciplines scientifiques comme la biologie animale, les sciences politiques et la santé.

Ali Hirji

Collège Durham

+ Lisez la bio

Ali Hirji travaille au AI Hub et au Centre for Cyber Innovation du Collège Durham. Il cumule plus de 14 années d’expérience dans la mise en œuvre de diverses technologies pour le gouvernement, les établissements d’enseignement supérieur et les organismes sans but lucratif.

Shikharesh Majumdar

Carleton University

+ Lisez la bio

M. Majumdar est professeur du chancelier et directeur du Real Time and Distributed Systems Research Center au département de génie des systèmes et de génie informatique à l’Université Carleton. Boursier de l’IET, il est membre de l’ACM et membre attitré de l’IEEE. Il a été chercheur invité à la Computer Society de l’IEEE de 1998 à 2001. Le CRSNG, CANARIE et l’industrie financent ses travaux. Parmi les projets de recherche qu’il pilote, mentionnons la plateforme de recherche RP-SMARF de CANARIE. Il est récipiendaire de nombreux prix de l’IEEE et de l’ACM.

Zohaib Anwar

Postdoctorant, Université Simon Fraser

+ Lisez la bio

Zohaib Anwar poursuit des études postdoctorales au Center for Infectious Disease Genomics and One Health (CIDGOH) de l’Université Simon Fraser, en C.-B. Spécialisé en biologie computationnelle, il met au point des logiciels et des flux de tâches portables et reproductibles de source ouverte qui analysent les données en génomique sur les nouveaux agents pathogènes, dont le SARC-CoV-2, pour le Réseau canadien de génomique COVID-19 (RCanGéCO). Ses travaux permettent aux laboratoires de santé publique d’analyser et de visualiser les épidémies en fonction des données épidémiologiques saisies. 

Shahab Shahnazari

Indoc Research

+ Lisez la bio

Shahab Shahnazari est directeur principal des programmes informatiques chez Indoc Research où il a pour responsabilité le développement des produits et des partenariats. Avant de travailler chez Indoc, il a piloté des équipes chargées d’amener la collectivité mondiale à identifier, à tester et à adopter de nouveaux produits visant à combler des lacunes et à satisfaire les besoins d’innovation pour le MaRS Discovery District. Il détient un B.Sc. en biochimie de l’Université McMaster et un doctorat en génétique moléculaire de l’Université de Toronto.

Return to top