Accueil » Communiqués de presse » Le Nunavut se joint au Réseau national de la recherche et de l’éducation du Canada, donnant aux Nunavummiut un accès plus facile à leurs homologues, aux données et aux installations scientifiques

Le Nunavut se joint au Réseau national de la recherche et de l’éducation du Canada, donnant aux Nunavummiut un accès plus facile à leurs homologues, aux données et aux installations scientifiques

Posted
on 31 August, 2020

[Ottawa, ON]

CANARIE l’a annoncé aujourd’hui : le Nunavut fait désormais partie du Réseau national de la recherche et de l’éducation (RNRE). Ceci amorce le processus qui connectera le territoire au réseau CANARIE, lequel relie les réseaux provinciaux et territoriaux entre eux et au reste de la planète. Le raccordement s’effectuera par le biais du Collège de l’Arctique du Nunavut, l’organisation hôte. Le Nunavut était le chaînon manquant dans le RNRE canadien. Ce formidable développement a été souligné le 28 août au Collège par une cérémonie de signature officielle. Avec le Nunavut, le RNRE canadien est désormais entier : il rassemble les treize provinces et territoires qui sont ses partenaires et a accompli la mission que lui avait confiée le gouvernement fédéral, créer un réseau pancanadien de la recherche et de l’éducation.

En un premier temps, CANARIE aidera le nouveau partenaire du RNRE à poursuivre son développement technique et administratif. Parallèlement, l’organisme optimisera et sécurisera l’accès des Nunavummiut aux ressources pédagogiques et scientifiques. Non moins important, le nouveau partenariat rendra la recherche dans les nombreuses et très variées collectivités du Nunavut plus accessible pour le reste du Canada et du monde.

« Nous félicitons le Collège de l’Arctique du Nunavut d’avoir raccordé le Nunavut au Réseau national de la recherche et de l’éducation », a déclaré l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie. « Grâce à ce partenariat, que le gouvernement du Canada appuie par le truchement de CANARIE, nous verrons progresser la collaboration scientifique et l’éducation dans toutes les communautés nordiques du pays et du globe. »

« Ce moment historique est la concrétisation d’un objectif que nous caressons depuis longtemps : étendre le RNRE canadien au Nunavut. Les liens qui tissent le Canada et l’unissent au milieu mondial de la recherche et de l’éducation s’en trouveront renforcés », a affirmé Jim Ghadbane, président et chef de direction de CANARIE. « Nous remercions sincèrement Innovation, Sciences et Développement économique Canada d’avoir accéléré cette initiative en allouant des fonds supplémentaires à CANARIE, en 2019. »

« Le Collège de l’Arctique du Nunavut est honoré d’avoir été choisi pour devenir l’institution désignée au sein de cet important réseau. L’an dernier, le Collège et ses partenaires gouvernementaux n’ont pas ménagé leurs efforts pour que ce rêve devienne réalité. L’adhésion à CANARIE est un grand pas d’accompli pour multiplier les ressources scientifiques et pédagogiques offertes aux Nunavummiut », a martelé l’honorable Patterk Netser, ministre responsable du Collège de l’Arctique du Nunavut à l’assemblée législative du Nunavut.

« Les autres membres du RNRE canadien souhaitent chaleureusement la bienvenue au territoire du Nunavut, leur nouveau partenaire, et à son organisation hôte, le Collège de l’Arctique du Nunavut », a déclaré Bala Kathiresan, président de BCNET et du Comité de régie du RNRE. « La nouvelle connexion augmentera considérablement les possibilités en recherche et en éducation pour les habitants du Nunavut et permettra au reste de la planète d’accéder aux travaux scientifiques qui se poursuivent dans cette vaste région nordique. L’approche pancanadienne adoptée pour ériger le réseau national confirme encore plus le leadership du Canada dans les domaines de la science et de la technologie. »

Le RNRE est un regroupement indispensable d’infrastructures, d’outils et de ressources humaines sans lequel notre pays ne pourrait se targuer d’être un chef de file en recherche, en éducation et en innovation. Le réseau connecte les universités, collèges, cégeps, hôpitaux universitaires, laboratoires de recherche gouvernementaux, commissions scolaires, incubateurs et accélérateurs d’entreprises entre eux et les raccorde aux réseaux de la recherche et de l’éducation des autres pays. Ce réseau planétaire a été bâti expressément pour faciliter l’exploitation massive des données en recherche et en éducation, chose qui serait irréalisable avec les réseaux commerciaux auxquels nous sommes habitués.

Voir le Nunavut rejoindre au RNRE!

Renseignements

Kathryn Anthonisen
Vice-présidente, Relations extérieures
CANARIE
(613) 943-5374
kathryn.anthonisen@canarie.ca

À propos de CANARIE

CANARIE connecte les Canadiens les uns aux autres ainsi qu’au reste de la planète. Les programmes de l’organisation confèrent aux chercheurs, aux étudiants et aux jeunes entreprises ce dont ils ont besoin pour exceller sur la scène mondiale.

CANARIE et ses treize partenaires provinciaux et territoriaux forment le Réseau national de la recherche et de l’éducation du Canada, un réseau ultrarapide qui connecte les chercheurs, les enseignants et les innovateurs du pays entre eux, et leur donne accès à leurs homologues, aux données et aux technologies du globe.

Réseau mis à part, CANARIE finance et promeut la création de logiciels qui facilitent la recherche et pilote les efforts nationaux déployés pour gérer les données qui en découlent. Afin de rendre les établissements d’enseignement supérieur du Canada plus sûrs, CANARIE finance, met en œuvre et soutient des initiatives en cybersécurité de concert avec ses partenaires du RNRE, le gouvernement, les universités et le secteur privé. L’organisation dispense aussi des services de gestion des identités au milieu universitaire et procure aux jeunes entreprises canadiennes des ressources en nuage ainsi que de l’expertise dans les technologies émergentes.

Fondé en 1993, CANARIE est une société sans but lucratif principalement financée par le gouvernement du Canada.