SOMMET CANARIE 2019



Survivre à la cybersécurité : un guide canadien



octobre 1 - 2, 2019

TOUT LE MONDE EN PARLE. PARCOUREZ LE DOSSIER SOUS TOUS LES ANGLES, Y COMPRIS CEUX AUXQUELS VOUS N’AVEZ JAMAIS SONGÉ.

Abrutissant! Organisations ou particuliers, la cybersécurité est sur toutes les lèvres. Mais comment rester au courant des plus récentes menaces informatiques? faire la part entre le rôle joué par le gouvernement, les institutions et le commun des mortels? déchiffrer les informations contradictoires sur la façon de protéger les infrastructures essentielles, les données personnelles et les biens stratégiques? Il y a de quoi s’arracher la tête. Ne perdez pas espoir. Le Sommet de 2019 de CANARIE tirera cela au clair et vous apprendra ce qu’il faut savoir pour rester à l’abri des pirates informatiques.

RÉFLÉCHISSEZ

Vous avez des craintes ou des convictions? Mettez-les à l’épreuve en découvrant ce que font les pirates informatiques pour nous protéger.

Nos lois et règlements sont-ils à la traîne derrière les systèmes qui encadrent la cybersécurité?

EXPLOREZ

Dans quelle mesure coordonne-t-on les efforts déployés au pays pour garantir notre cybersécurité? Si la cybersécurité est un sport d’équipe, qui est l’entraîneur de l’équipe canadienne?

Écoutez des pionniers de la recherche et découvrez les plus récentes initiatives prises pour parer des dangers qu’on n’a même pas encore imaginés.

DISCUTEZ

Entretenez-vous avec de nouveaux collègues et collaborez à des initiatives qui tirent parti de l’innovation dans le domaine de la cybersécurité au Canada.

Qui devrait y assister?

Enseignement supérieur et recherche

  • Vice-présidents de la recherche
  • Vice-présidents des finances et de l’administration
  • Dirigeants principaux de l’information
  • Responsables de la sécurité
  • Directeurs des finances
  • Architectes de réseau
  • Chercheurs dans les disciplines faisant un usage massif de données

Secteur privé

  • Professionnels en solutions de sécurité
  • Specialistes en gestion des accès et des identités
  • Ingénieures réseautique
  • Professionnels en solutions et services pour le milieu canadien de l’enseignement supérieur

Administration publique

  • Cadres moyens et supérieurs élaborant les politiques en sciences, innovation, infotechnologie et sécurité

Autres

  • Cadres supérieurs d’organisations sans but lucratif desservant le milieu canadien de l’enseignement supérieur
  • Professionnels de la gestion des données
  • Personnel des réseaux de la recherche et de l’éducation
  • Professionnels en sécurité

Pourquoi devriez-vous assister au Sommet?

Commentaires des participants au Sommet de 2018

Quel a été le point saillant du Sommet de 2018, selon vous?

De quoi a-t-on parlé au Sommet de 2018?

Plus sur le sommet de l’an dernier.
Barb Carra (Ph. D.)

Présidente et chef de direction, Cybera

Barb Carra est Présidente et chef de direction de Cybera, organisation sans parti pris technologique qui pilote la croissance de l’économie albertaine par le truchement des technologies numériques. Ses talents de leader et de collaboratrice sont très appréciés dans le milieu canadien de la recherche, de l’éducation et de l’innovation.

Avec un doctorat en recherche appliquée, statistique spatiale et modélisation des données, Mme Carra cumule une dizaine d’années d’expérience dans le domaine de l’analyse des données et des politiques pertinentes, ce qui lui permet de faire le pont entre la recherche et la technologie. Ses talents se sont avérés cruciaux pour Cybera, qui guide et défend la recherche et les décisions fondées sur les données en Alberta. Elle a orchestré le développement des politiques ainsi que des initiatives stratégiques et opérationnelles de l’organisme, notamment son programme d’achats publics ShareIT et son nouveau portefeuille en cybersécurité.


Mercredi le 2 octobre à 10h30 – Sécuriser l’enseignement supérieur

Qualifier la cybersécurité de sport d’équipe est presque devenu un cliché. Nous étofferons ce cliché en présentant trois projets en cybersécurité qui mettent l’accent sur la collaboration dans le milieu des études supérieures. Vous en apprendrez davantage sur les objectifs, l’avancement et les résultats du Projet conjoint en sécurité, du projet en sécurité SIEM du RNRE, du projet du Centre canadien pour la cybersécurité, et le projet d’analyse comparative du CUCCIO. Vous verrez comment ces initiatives se complètent et jettent les bases de la collaboration future en cybersécurité dans le milieu de l’enseignement supérieur.

Andrew Dunbar

Vice-président des techniques de sécurité et de l’infotechnologie, Shopify

Andrew Dunbar est vice-président des techniques de sécurité et de l’infotechnologie chez Shopify. À ce titre, il dirige l’équipe chargée de protéger les quelque 820 000 commerçants qui utilisent la plateforme Shopify, de sensibiliser les employés aux meilleures pratiques en sécurité et de veiller à ce que Shopify adopte les techniques les plus novatrices dans ce domaine afin que la plateforme réponde aux besoins du commerce international, en perpétuelle évolution. Avant d’entrer chez Shopify, il était spécialiste en sécurité IT et analyste informaticien à Affaires mondiales Canada (auparavant ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement).


Mardi le 1 octobre à 16h – La cybersécurité à l’échelle mondiale

Shopify est une des étoiles numériques du Canada, une puissance mondiale du commerce électronique qu’anime une équipe aussi inventive que dynamique. Cependant, la plateforme doit constamment composer avec ka cybersécurité, dans un environnement où s’activent au-delà de 800 000 entreprises. Andrew Dunbar, de Shopify, décrira les principales difficultés que la cybersécurité pose à l’organisation, expliquera comment celles-ci ont entraîné la formation de l’équipe qui a échafaudé puis implanté sa stratégie en cybersécurité et de quelle manière Shopify ne cesse d’affermir son attitude envers la cybersécurité auprès de sa clientèle mondiale. Il présentera aussi les enseignements que Shopify en a tirés et dont pourraient profiter d’autres organisations aux prises avec la cybersécurité dans un environnement complexe réunissant une multitude d’intervenants.

Jim Ghadbane

Président et chef de direction, CANARIE

Jim Ghadbane est devenu président et chef de direction de CANARIE en 2013, après être entré au sein de l’organisation en tant que directeur de la technologie trois ans plus tôt. Son leadership, son expertise technique et l’attention qu’il porte aux besoins des intervenants ont permis à CANARIE d’accroître l’impact et la pertinence de ses programmes et de ses services dans les secteurs public et privé du Canada.

À l’échelon national, M. Ghadbane s’efforce de renforcer la gouvernance, le mode opératoire, axé sur la collaboration, et l’évolution du Réseau national de la recherche et de l’éducation (RNRE) du Canada. Au niveau international, il coopère avec ses homologues du forum des chefs de direction des RNRE pour orienter l’évolution de la toile mondiale des réseaux nationaux de la recherche et de l’innovation.


Mercredi le 2 octobre à 10h30 – Sécuriser l’enseignement supérieur

Qualifier la cybersécurité de sport d’équipe est presque devenu un cliché. Nous étofferons ce cliché en présentant trois projets en cybersécurité qui mettent l’accent sur la collaboration dans le milieu des études supérieures. Vous en apprendrez davantage sur les objectifs, l’avancement et les résultats du Projet conjoint en sécurité, du projet en sécurité SIEM du RNRE, du projet du Centre canadien pour la cybersécurité, et le projet d’analyse comparative du CUCCIO. Vous verrez comment ces initiatives se complètent et jettent les bases de la collaboration future en cybersécurité dans le milieu de l’enseignement supérieur.

Jorge Gonzalez-Outeiriño

Directeur des infrastructures et de la sécurité de l’information, Université Wilfrid Laurier

Jorge Gonsalez Outeiriño est directeur des infrastructures et de la sécurité de l’information à l’Université Wilfrid Laurier. Il y dirige l’équipe technique de professionnels qui gère tous les dossiers se rapportant à l’infrastructure IT et au programme de protection de l’information de l’établissement. M. Outeiriño cumule une quinzaine d’années d’expérience comme technicien et administrateur dans divers centres de recherche et universités du Canada et des États-Unis. Il fait partie de l’effectif de l’Université Wilfrid Laurier depuis 2016. Le développement du programme en sécurité de l’information de l’établissement et la reconfiguration et modernisation de ses réseaux figurent parmi ses principales réalisations.


Mercredi le 2 octobre à 10h30 – Sécuriser l’enseignement supérieur

Qualifier la cybersécurité de sport d’équipe est presque devenu un cliché. Nous étofferons ce cliché en présentant trois projets en cybersécurité qui mettent l’accent sur la collaboration dans le milieu des études supérieures. Vous en apprendrez davantage sur les objectifs, l’avancement et les résultats du Projet conjoint en sécurité, du projet en sécurité SIEM du RNRE, du projet du Centre canadien pour la cybersécurité, et le projet d’analyse comparative du CUCCIO. Vous verrez comment ces initiatives se complètent et jettent les bases de la collaboration future en cybersécurité dans le milieu de l’enseignement supérieur.

Tyson Johnson

Directeur de l’exploitation, CyberNB

Au cours de sa carrière, Tyson a travaillé dans les secteurs public et privé. Ayant commencé sa carrière dans la fonction publique fédérale, Tyson a acquis une expérience pratique dans toutes les questions liées aux menaces nationales et étrangères auxquelles le Canada est confronté. Il a travaillé en étroite collaboration avec des organismes gouvernementaux au Canada et à l’étranger à l’obtention de bons résultats.

Après avoir quitté son poste au gouvernement fédéral, Tyson a passé un certain nombre d’années à élaborer et à appuyer des programmes de gestion des risques de l’entreprise pour des organismes multinationaux dans les secteurs des services financiers et de la fabrication de matériel électronique.

Devenu chef des opérations chez CyberNB en 2016, M. Johnson et son équipe collaborent avec les entreprises, les universités et le gouvernement afin d’élargir le pipeline de cyber-talents, d’alimenter l’innovation technique et de faciliter l’essor des entreprises au bénéfice des membres de l’écosystème de CyberNB.


Mercredi le 2 octobre à 13h30 – La résilience dans un monde numérique : du citoyen à l’entreprise et à la nation

Pour survivre dans le monde numérique qui est le nôtre désormais, une nation doit pouvoir compter sur plusieurs acteurs capitaux. La société civile, l’industrie, les établissements d’enseignement supérieur et les administrations publiques doivent coopérer à l’intérieur d’un cadre précis pour accroître leur résilience. Ce cadre puissant alimente le savoir numérique de la population, engendre une cohorte de talents variés en cybersécurité et instaure un robuste pipeline de produits dont la genèse intègre la sécurité. Le gouvernement joue un rôle crucial sur ce plan en appliquant le concept de la souveraineté technologique aux chaînes d’approvisionnement indispensables aux infrastructures. Au bout du compte, c’est la capacité à collaborer et à travailler main dans la main de ces différents intervenants qui déterminera leur véritable résilience à l’ère du numérique.

Samy Kamkar

Hacker, dénonciateur, entrepreneur

Samy Kamkar est un chercheur indépendant dans le domaine de la sécurité. Mieux connu pour avoir créé le ver MySpace, virus se propageant à une vitesse jusqu’à présent inégalée dans l’histoire, son logiciel de source ouverte, son matériel et ses recherches mettent en relief l’insécurité des technologies courantes et ses répercussions dans la vie quotidienne, de l’Evercookie, qui engendre sans répit des témoins quasiment immuables, à SkyJack, un drone capable de pirater sans fil d’autres drones et de les contrôler sans intervention. Ses travaux ont été cités par la NSA, ont donné lieu à des audiences au Capitole et sont à la base des avancées en sécurité dont ont profité presque tous les principaux navigateurs Web, téléphones intelligents et autres technologies.


Mardi le 1 octobre à 9h45 – De bandit à héros

Le voyage de Samy Kamkar dans le cyberespace a débuté alors qu’il était enfant et a été lui-même victime de pirates. L’expérience a suscité de la crainte chez lui, mais aussi un sentiment d’émerveillement qui l’a vite amené à s’intéresser de près aux technologies numériques, avant de le plonger tête première dans l’univers du piratage informatique, avec la création du premier ver « myspace », le virus à la croissance la plus rapide de l’histoire. Les leçons tirées de cette expérience (et la visite courtoise des services secrets) ont incité Samy à revenir du bon côté de la loi en étudiant le rôle et les méthodes des cybercriminels d’aujourd’hui. Pirate repenti, il discutera de l’avenir des cyberattaques et de l’exploitation en jetant un regard fascinant sur les nouvelles incursions des criminels, des administrations publiques et des chercheurs dans les moyens imaginés pour ébranler les infrastructures cruciales et les dépôts de données.

Jonathan Kelly (Ph. D.)

Directeur, laboratoire STARS sur les systèmes robotiques autonomes spatiaux et terrestres et professeur à l’Institute for Aerospace Studies (UTIAS), Université de Toronto

Jonathan Kelly est l’adjoint du doyen à l’Institute for Aerospace Studies de l’Université de Toronto (UTIAS) et directeur du laboratoire STARS sur les systèmes robotiques autonomes spatiaux et terrestres de la même institution. Il a effectué des recherches postdoctorales au Massachusetts Institute of Technology. M. Kelly détient un doctorat de l’Université du sud de la Californie. Sa thèse portait sur la fusion des capteurs en vue d’une meilleure navigation automatique. Avant son doctorat, il élaborait des logiciels pour l’Agence spatiale du Canada, à Montréal. Il s’intéresse principalement à l’application des méthodes d’estimation et de l’apprentissage machine à la navigation, à la cartographie et aux opérations de manipulation assistées par la robotique. Parallèlement, il s’implique profondément dans le développement d’outils de robotique de source ouverte ainsi que dans la conception de logiciels de robotique fiables et réutilisables.


Mardi le 1 octobre à 11h15 – La cybersécurité et les agents animés : pourquoi m’en faire?

Partout, la cybersécurité inquiète – de nouvelles vulnérabilités ne cessent d’être découvertes dans les infrastructures fixes et d’être exploitées, une tendance qui ne semble montrer aucun signe de ralentissement pour l’instant. L’ordinateur portable ne se déplace pas sans aide, mais cela devrait bientôt changer, car les agents animés intelligents quitteront bientôt le laboratoire pour envahir l’espace occupé par les humains. Que représentent les véhicules autonomes, les drones de livraison et les robots domestiques sur le plan de la cybersécurité? Dans son exposé, M. Kelly vous dira que les actes maveillants commis par les pirates informatiques ne sont qu’une facette du problème (potentiel), et que ce ne sont pas nécessairement d’eux qu’il faudrait s’inquiéter. La principale difficulté réside peut-être dans les « cas limites » imprévus qui se dissimulent dans la vaste complexité des systèmes autonomes que nous nous apprêtons à déployer. Des personnes bien intentionnées pourraient même créer une brèche et déclencher un désastre. M. Kelly parlera de ces difficultés et expliquera comment nous pourrions atténuer ce risque en partie.

Kris Klein

Avocat spécialisé dans la protection de la vie privée, nNovation s.r.l.

Kris Klein (CIPP/C, CIPM et FIP) est un des associés de sa société boutique nNovation s.r.l. et enseigne à temps partiel à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa. Il cumule plus de vingt années d’expérience en réglementation fédérale dans les secteurs public et privé du Canada, et figure parmi les principaux juristes canadiens passés maître dans la protection des renseignements personnels, l’accès à l’information et la protection de l’information.

M. Klein a débattu en cour et a dispensé des conseils juridiques à maintes reprises sur des questions de réglementation fédérale pour un important cabinet national d’avocats ainsi que pour le ministère de la Justice du Canada. Il a notamment prodigué des conseils cruciaux au Bureau du Conseil privé. D’autre part, il a exercé exclusivement le droit relatif au respect de la vie privée en conseillant le commissaire à la protection de la vie privée du Canada et des hauts fonctionnaires sur des questions juridiques, politiques et stratégiques. Il a notamment pris en charge des dossiers très médiatisés et délicats en tant que conférencier ou porte-parole devant la presse.


Mardi le 1 octobre à 14h30 – Protection des renseignements personnels : fantômes du passé et prédictions pour l’avenir

Souvent, on en apprend beaucoup sur ce qui nous attend quand on prend le temps de scruter le passé et de voir ce qui se déroule ailleurs. C’est assurément le cas pour la protection des renseignements personnels et son évolution au Canada. M. Klein fera le point en regardant d’où la protection des renseignements personnels est venue au Canada et ce qui a bien fonctionné ou a échoué dans ces tentatives pour nous mettre à l’abri des méfaits. Par l’analyse de cas récents, il explorera cette évolution avant de jeter un regard sur la situation dans ce domaine, ailleurs dans le monde. Enfin, il jouera un peu les devins en prédisant ce que l’avenir réserve à la protection des renseignements personnels au pays.

Brian Lesser

Dirigeant principal de l’information, Université Ryerson

Dirigeant principal de l’information, M. Lesser a occupé plusieurs postes à l’Université Ryerson, depuis son arrivée en 1995, notamment ceux de gestionnaire du service d’informatique et de directeur adjoint au soutien technique et au développement des applications. Il a aidé l’université à adopter Google Apps pour l’enseignement et a modernisé ses outils d’apprentissage en ligne. Par ailleurs, il a contribué au développement du premier système de gestion des identités de l’université ainsi qu’à mettre sur pied une équipe de soutien pour le cyberapprentissage. M. Lesser est membres fondateur du comité directeur de la Digital Media Zone (DMZ), à l’université.


Mercredi le 2 octobre à 10h30 – Sécuriser l’enseignement supérieur

Qualifier la cybersécurité de sport d’équipe est presque devenu un cliché. Nous étofferons ce cliché en présentant trois projets en cybersécurité qui mettent l’accent sur la collaboration dans le milieu des études supérieures. Vous en apprendrez davantage sur les objectifs, l’avancement et les résultats du Projet conjoint en sécurité, du projet en sécurité SIEM du RNRE, du projet du Centre canadien pour la cybersécurité, et le projet d’analyse comparative du CUCCIO. Vous verrez comment ces initiatives se complètent et jettent les bases de la collaboration future en cybersécurité dans le milieu de l’enseignement supérieur.

Atty Mashatan (Ph. D.)

Fondatrice et directrice, Cybersecurity Research Lab (CRL), Université Ryerson

Mme Atty Mashatan a fondé le laboratoire de recherche en cybersécurité (CRL) de l’Université Ryerson et en assure la direction. Experte réputée dans les stratégies et solutions visant à atténuer les risques informatiques, son savoir-faire dans le domaine de la cybersécurité mondiale a été souligné par SC Magazine en 2019, la revue l’ayant nommée l’une des cinq femmes les plus influentes de la planète dans le secteur de la sécurité. Grâce à des collaborations stratégiques entre l’industrie et l’administration publique, Mme Mashatan et le CRL espèrent résoudre les problèmes de l’industrie en entreprenant des recherches de pointe en sécurité de l’information. Auparavant experte-conseil en sécurité de l’information pour la CIBC, plus précisément en cryptographie et architecture d’entreprise, Mme Mashatan enseigne la gestion des technologies de l’information à l’Université Ryerson, où elle contribue à former la prochaine génération de spécialistes en cybersécurité.


Mardi le 1 octobre à 13h30 – La cybermenace quantique et comment y remédier

L’informatique quantique est une technologie naissante qui posera de sérieux défis en sécurité de l’information. Dans son exposé, Mme Mashatan donnera un aperçu de cette nouvelle menace, examinera les possibilités d’attaque ainsi que les stratégies pour les contrer, puis se penchera sur les éléments que le personnel responsable de la sécurité de l’information devra prendre en compte dans le monde quantique que nous réserve l’avenir.

Clive Thompson

Journaliste, auteur, spécialiste du secteur des technologies

Collaborateur à la rédaction de Wired et du New York Times, Clive Thompson est l’un des auteurs les plus connus dans le domaine de la technologie. Il est renommé pour ses reportages de fond sur la science, la littérature, l’histoire et la philosophie. Sa spécialité : ceux qui conçoivent les technologies, mais aussi ceux qui les utilisent au quotidien, souvent d’une manière inattendue. Puisant dans son nouvel ouvrage, intitulé Coders: The Making of a New Tribe and the Remaking of the World, M. Thompson abordera la question de la protection des renseignements personnels et de la cybersécurité sous l’angle de ceux qui cherchent à les bouleverser : les pirates informatiques.


Mercredi le 2 octobre à 9h00 – Mais pourquoi les chapeaux blancs détestent-ils tant les autorités?

Les chapeaux blancs figurent sans doute parmi les meilleurs experts qui soient pour ce qui est de protéger les renseignements personnels, en ligne. S’ils rédigent les codes qui sécurisent les communications cependant, ils fuient les autorités comme la peste. Dans son exposé, M. Thompson parlera de la psychologie de ces pirates repentis, de leur méfiance obsessive des autorités et de ce que cela signifie pour l’avenir de la cybersécurité. Il se penchera sur quelques-unes des valeurs profondes du pirate informatique : sa curiosité insatiable, son désir de partager les codes sans entraves et sa détermination d’échapper aux regards scrutateurs. Il montrera comment ces valeurs les mettent directement en opposition avec le reste de la planète – des agences de renseignement aux grands studios d’Hollywood. M. Thompson expliquera aussi pourquoi le paysage de la cybersécurité est devenu moralement si complexe, les menaces n’émanant plus seulement du monde interlope, mais aussi des gouvernements occidentaux. Il complétera son exposé en montrant pourquoi les casques blancs restent malgré tout notre atout le plus précieux dans la lutte quotidienne pour protéger notre sécurité.

Programme

Attention : le Sommet de CANARIE se déroulera en anglais.

Les séances, repas et pauses compris, auront lieu à la salle Saisons de l’hôtel Omni Mont-Royal, à Montréal.

octobre 1, 2019
8:00 – 9:30 AM

Inscription et petit-déjeuner

9:30 – 9:45 AM

Allocution d’ouverture

Jim Ghadbane | Président et chef de direction, CANARIE

Kathryn Anthonisen | Vice-présidente, Relations extérieures, CANARIE

9:45 – 10:45 AM

De bandit à héros

Samy Kamkar | Hacker, dénonciateur, entrepreneur

10:45 – 11:15 AM

Pause et réseautage

11:15 AM – 12:15 PM

La cybersécurité et les agents animés : pourquoi m’en faire?

Jonathan Kelly (Ph. D.) | Directeur, laboratoire STARS et professeur à l’Institute for Aerospace Studies (UTIAS), Université de Toronto

12:15 – 1:30 PM

Repas et réseautage

1:30 – 2:30 PM

La cybermenace quantique et comment y remédier

Atty Mashatan (Ph. D.) | Fondatrice et directrice, Cybersecurity Research Lab (CRL), Université Ryerson

2:30 – 3:30 PM

Protection des renseignements personnels : fantômes du passé et prédictions pour l’avenir

Kris Klein | Avocat spécialisé dans la protection de la vie privée, nNovation s.r.l.

3:30 – 4:00 PM

Pause et réseautage

4:00 – 5:00 PM

La cybersécurité à l’échelle mondiale

Andrew Dunbar | Vice-président des techniques de sécurité et de l’infotechnologie, Shopify

5:00 – 7:00 PM

Réception d’accueil

octobre 2, 2019
8:00 – 9:00 AM

Inscription et petit-déjeuner

9:00 AM – 10:00 AM

Mais pourquoi les chapeaux blancs détestent-ils tant les autorités?

Clive Thompson | Journaliste, auteur, spécialiste du secteur des technologies

10:00 – 10:30 AM

Pause et réseautage

10:30 AM – 12:00 PM

Sécuriser l’enseignement supérieur

Jim Ghadbane | Président et chef de direction, CANARIE

Barb Carra (Ph. D.) | Présidente et chef de direction, Cybera

Jorge Gonzalez-Outeiriño | Directeur des infrastructures et de la sécurité de l’information, Université Wilfrid Laurier

Brian Lesser | Dirigeant principal de l’information, Université Ryerson

12:00 – 1:30 PM

Repas et réseautage

1:30 – 2:30 PM

La résilience dans un monde numérique : du citoyen à l’entreprise et à la nation

Tyson Johnson | Directeur de l’exploitation, CyberNB

2:30 – 3:00 PM

Allocution de clôture

Jim Ghadbane | Président et chef de direction, CANARIE

Inscription

Droits d’inscription en devises canadiennes. Les TVH et TVQ s’applique. L’inscription inclut les repas consommés sur les lieux pendant le Sommet, y compris la réception d’accueil du mardi 1er octobre, en soirée.

 Membres de CANARIE*Autres
Pré-inscription (avant le 27 juillet 2019)$349$399
Tarif régulier (27 juillet – 26 septembre 2019)$399$449
Inscription tardive ou sur les lieux (27 septembre – 2 octobre 2019)$499$549

*Vérifiez si votre organisation est membre de CANARIE.

Inscrivez-vous maintenant

Parrains

Le Sommet national de CANARIE se veut un gala annuel rassemblant les visionnaires les plus audacieux de l’enseignement supérieur, du secteur privé et de la fonction publique. Venez les entendre parler de leurs travaux révolutionnaires dans une ambiance intimiste qui rapprochera les milieux canadiens de la recherche, de l’éducation et de l’innovation.

Assistez à des plénières stimulantes, animées par des conférenciers du Canada et de l’étranger qui inciteront les participants à s’informer, discuter et collaborer sur les façons dont le Canada pourrait devenir un leader mondial dans le domaine de l’innovation alimentée par les données.

Les commanditaires du Sommet de CANARIE gagnent en visibilité auprès des chercheurs, des enseignants et des innovateurs canadiens et multiplient les occasions de collaborer avec eux grâce à des séances de réseautage prolongées et à d’autres moyens incluant la promotion de leur marque, une exposition et la présentation des conférenciers.

Assistance en 2018

Déplacements et Hébergement

Hôtel Omni Mont-Royal

1050 rue Sherbrooke O Montréal (Québec)

**Le bloc CANARIE est complet, mais il reste des chambres disponibles.**

Cet établissement prestigieux, coté quatre étoiles par Hébergement Québec et quatre diamants par l’AAA/la CAA, propose au voyageur la gamme complète de commodités et de services d’un hôtel réputé dans un décor fastueux. Avec des boutiques et des restaurants à foison à proximité, l’hôtel Omni se veut aussi hospitalier et pratique que possible. Lieu très couru du monde des affaires, l’établissement est particulièrement reconnu pour son personnel dévoué et expérimenté.

Réservations

CANARIE a bloqué une série de chambres au tarif très avantageux de 239 $ la nuit à l’hôtel Omni Mont-Royal, lieu du Sommet. Veuillez noter que le nombre de chambres est limité. Réservez la vôtre sans tarder, car les tarifs hôteliers sont majorés à Montréal, en octobre.

Pour réserver une des chambres bloquées par CANARIE, veuillez cliquer le lien ci-dessous.

Réservations pour le Sommet de CANARIE : lien direct vers l’hôtel.

Stationnement

Service voiturier : 33,50 $ avec les taxes (entrées et sorties à volonté)
Autres stationnements intérieurs à proximité

Les prix peuvent changer sans préavis.

Residence Inn Montreal Downtown

2045 Rue Peel Montreal, Quebec

**Le bloc CANARIE est complet, mais il reste des chambres disponibles.**

Confort élégant et commodité moderne vous attendent au Residence Inn Montréal Centre-Ville. Cet hôtel au cœur de la ville vous place à proximité de toute l’action, avec plusieurs des meilleures attractions de la région à proximité.

Réservations pour le Sommet de CANARIE lien direct vers l’hotel.

Transport de l’aéroport

Taxi : Environ 40 $ CA. Tarif fixe, aller seulement.
Limousine : Environ 88 $ CA plus les taxes, aller seulement
Transports en commun : Autobus express 747 Aéroport Pierre-Elliot Trudeau /centre-ville | à trois minutes de marche du métro de Montréal (station Peel)

Préparez votre visite

Planifiez votre séjour ou prolongez-le en parcourant les suggestions de Tourisme Montréal pour profiter au maximum de votre passage dans cette ville magnifique.

Restauration

Que vous cherchiez un bon restaurant ou de quoi manger sur le pouce, Montréal fourmille d’endroits qui raviront les palais, même les plus délicats. Le cosmopolitisme de la ville vous amènera faire un tour du monde culinaire tout en explorant les environs immédiats.

Contacter

Renseignements d’inscription

Communiquez avec registration@canarie.ca ou par téléphone 1-613-680-6950.

Omni Mont-Royal

1050, rue Sherbrooke Ouest, Montréal

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.